lundi 16 janvier 2017

Eloge de la Solitude et la Joie



Pour remédier à la mélancolie que peut apporter le temps qui passe.......cette chanson si belle, si forte....peut changer si on comprend que nous ne sommes jamais seul....que, certes, le temps passe et chaque étape a du bon et du moins bon....mais il y a tellement de cadeaux dans la vie......et LES SOUVENIRS sont ce qui restent indéniablement et c'est ce qui nous habitent en permanence et cela ne part pas avec le temps.....cela est imprimé en nous....mais avec le temps OUI....TOUT VA BIEN car on finit à comprendre ce qui se joue ici bas, ce qui se joue dans notre vie, si on  prend la peine de regarder et de garder FOI, JOIE, AMOUR en la vie....

Pour agrémenter cela, voici une excellente interview....ELOGE DE LA SOLITUDE :



"Dans la plupart des consultations, les personnes souffrent et viennent partager leurs difficultés de vie par rapport, essentiellement, à des thèmes relationnels et, notamment, dans les thérapies de couple, dans les relations professionnelles. Les personnes viennent se plaindre, ce qui ne sert à rien strictement à rien, mais elles viennent échanger, partager leur souffrance de manière à ce que quelqu'un puisse les aider à s'en dégager"

Comment ? "ce peut-être à les aider à comprendre les enjeux de la vie relationnelle mais aussi en les aidant à comprendre une solitude qui fait du bien, une solitude initiatique (initiare : ouvrir la porte vers le secret). Je les aide à explorer, aborder, investiguer ce qu'il y a de secret et sacré en eux dans leur vie."

"On peut apprécier la vie mais on peut aussi apprécier la mort qui est une bonne chose car elle nous aide à trouver du sens à la vie"

"C'est un travail qui touche aux différents thèmes existentiel (solitude, amour, liberté, mort...)".

"Peu de personnes prennent le temps d'investiguer, d'élaborer, de réfléchir à ces concepts (en fait des sujets auxquels nous sommes confrontés tout au long de notre vie). Travailler ces thèmes majeurs et aider à les approcher, à les apprivoiser. Ce sont des sujets qui font peurs, notamment la solitude. Apprivoiser ces sujets pour en bénéficier, en profiter et même en jouir."

Pourquoi y a t'il une peur si universelle de la solitude? Est-ce lié à la structure anthropologique de notre psychisme ? Est-ce le fait d'avoir peur de se confronter au vide ? Pourquoi la solitude fait peur? Pourquoi est-elle vue, perçue négativement ?

"La solitude fait peur mais ce n'est pas tellement la solitude qui fait peur, c'est l'abandon, le rejet, l'isolement et finalement la mort. On craint lorsque l'on se retrouve en compagnie de soi-même d'être confronté à l'ennui mais au-delà de cela, au vide existentiel, confrontation à l'infinitude. Cette peur mène à des tas d'activités qui n'ont aucun intérêt mais qui font passer le temps et qui font croire qu'aujourd'hui c'est peut-être difficile mais demain cela ira mieux (si on passe sa soirée devant la télé en mangeant des ships, demain, cela n'ira pas mieux!). Les conduites d'évitement prennent un temps considérable dans nos existences.

Edgar Morin : Se débarrasser de l'inessentiel, tel est l'essentiel pour l'homme! 

Aider à se débarrasser de l'inessentiel en faisant du ménage, ne nettoyant afin de revenir aux thèmes essentiels jusqu'ici enfouis qui, du coup, remontent (amour, liberté, mort, solitude, ...) pour leur redonner, en les affrontant, en les apprivoisant, toute leur beauté existentielle.

Créer des bulles de divertissement pour échapper au vide => les personnes cherchent à oublier qu'elles sont seules (pourtant il n'y a pas de vide dans la solitude, c'est une illusion de le croire). La solitude n'existe pas."



La solitude ça n'existe pas
La solitude ça n'existe pas
La solitude ça n'existe pas
La solitude ça n'existe pas
Chez moi il n'y a plus que moi
Et pourtant ça ne me fait pas peur
La radio, la télé sont là
Pour me donner le temps et l'heure
J'ai ma chaise au Café du Nord
J'ai mes compagnons de flipper
Et quand il fait trop froid dehors
Je vais chez les petites sœurs des cœurs
La solitude ça n'existe pas
La solitude ça n'existe pas
Peut-être encore pour quelques loups
Quelques malheureux sangliers
Quelques baladins, quelques fous 
Quelques poètes démodés
Il y a toujours quelqu'un pour quelqu'un
Il y a toujours une société
Non, ce n'est pas fait pour les chiens
Le Club Méditerranée 
La solitude ça n'existe pas
La solitude ça n'existe pas 
Tu te trompes, petite fille
Si tu me crois désespéré
Ma nature a horreur du vide
L'univers t'a remplacée
Si je veux, je peux m'en aller
A Hawaii, à Woodstock ou ailleurs
Et y retrouver des milliers
Qui chantent pour avoir moins peur 
La solitude ça n'existe pas
La solitude ça n'existe pas
La solitude ça n'existe pas
La solitude ça n'existe pas
Written by Gilbert Francois Leopold Becaud, Pierre Delanoe • Copyright © Universal Music Publishing Group

Quand on est seul, on est avec les personnes qui ont compté dans notre existence (les parents, la famille, les amis, les amours, ...). Ils sont vivants à l'intérieur de nous même si ils sont morts à l'extérieur. C'est une part très importante de l'accompagnement que d'amener les personnes à en prendre conscience. Il faut distinguer le monde extérieur du monde interne. Quand on est seul, on est avec le monde interne. On a des personnages intérieurs qui nous habitent jour et nuit. Il y a une inséparabilité des êtres vivants. Si on développe la conscience cosmique, on s'aperçoit que l'on n'est jamais seul. La condition est de donner de l'importance à ces liens, qui ne dépendent pas de nous, cela ne dépend pas de la volonté, on est relié aux êtres vivants, on fait partie d'un tout, d'une unité et dans la solitude, non seulement on ne souffre pas si l'on considère cet aspect là, on profite alors, on jouit de cette inséparabilité, cette non dualité, qui fait que la solitude n'est pas souffrante, bien au contraire, elle est bienheureuse"




"La distance géographique ne nous sépare pas, nous sommes toujours ensemble"

"On est relié avec soi-même (dans la solitude initiatique et dans l'existence quand elle est bonne, il y a au moins 5 niveaux de reliance : 

* Il y a le fait qu'on est relié avec soi-même dans les différents registres de son existence (corps, vie émotionnelle, sensorialité, les pensées, les fantasmes, les rêves, ...)

* Etre lié aux autres
* Etre relié à la nature terrestre
* Etre relié à la nature cosmique
* Etre relié au Sacré (à l'absolu) : le Sacré est ce qui dépasse nos vies individuelles, nos vies interindividuelles et ce qui nous aspire vers quelque chose de plus puissant, de plus fort, qui nous transcende et qui nous tire vers l'avant, vers le haut. C'est important dans une existence terrestre d'aller vers le Sacré"

"L'Amour est au coeur de cette dimension : reliance à tous les niveaux (accueil de soi, s'ouvrir à des sujets autres que ceux terrestres"

"Il faut se confronter aux ténèbres, à ses parts d'ombre en nous pour pouvoir accueillir, atteindre la Lumière"

"L'expérience de la solitude est faite, par beaucoup. Elle donne accès au transcendant. On peut le trouver aussi avec l'amour partagé mais la solitude ouvre des portes vers des niveaux d'être et de conscience tellement beaux, élevés qu'elle nous aide à nous dégager du futile, du puéril, du triste exil."

Solitude trivial => seul dans son coin, personne ne s'inquiète....Comment transformer cette expérience en quelque chose de positif ?

"C'est un engagement quotidien. Mettre dans son quotidien les éléments qui nous paraissent essentiels"

"Nous sommes tous seuls, c'est ce qui nous rend seuls"

"Solitude féconde, reliée. La solitude est importante, il faut la vivre...Expérience de la solitude sur un temps donné (sans personne, ni télé). Bien souvent on a envie d'y rester dans ce temps solitaire!. Etre bien avec soi-même favorise les relations, c'est par la solitude qu'on peut trouver le "Etre bien avec soi-même"".

"L'accompagnement de vie et de mort, c'est un accompagnement de la solitude qui permet d'être soi-même, pleinement, en étant relié aux autres, sans jamais se perdre soi-même dans les autres"

"ON NAIT SEUL
ON VIT SEUL
ON MEURT SEUL" Bouddha

"Ce n'est pas un constat tragique, c'est un fait, ce qui n'empêche pas d'être accompagné mais bien accompagné (bien choisir son conjoint, son thérapeute, ....). Etre dans l'amour, dans la solitude, d'être différencié et uni. On meurt d'autant mieux qu'on a bien vécu. Quand on a mal vécu, que l'on a des regrets, on meurt douloureusement. On peut avoir des douleurs physiques mais quelqu'un qui a bien vécu, qui a réalisé ses rêves, qui a donné de l'amour, meurt dans de bonnes conditions psychiques et donc s'en va tranquillement"

"La méditation est importante car elle permet de se retrouver soi-même, de faire de la place à cette solitude. C'est un instrument thérapeutique. On se centre."

"Méditer sur la Lumière Divine dans le Coeur c'est ce qui nous transcende, nous mène vers plus d'Amour Sacré car La Lumière, Le Divin et Le Coeur sont des symboles majeurs".

"Quand l'Amour est Sacré, la Solitude est Sucrée"

"Liberté partagée : Quand on est ensemble, veiller à la liberté de l'autre....toujours. L'Amour c'est être ensemble sans empiéter sur l'autre !"

"Tout cela est un travail d'une très grande exigence, qui nécessite d'y mettre du TEMPS, de l'ENERGIE, de la CONCENTRATION. Comment l'associer au lâcher-prise, à l'abandon? Conscientisation, Libération, Paix. Il ne faut pas essayer de tout faire en même temps. Il y a un temps pour tout."

"Il y a une exigence pour avancer que beaucoup supportent mal mais pour avancer, grandir, il ne s'agit pas de ne rien faire. Il y a une part active puis de lâcher prise. On se donne tous les moyens possibles pour avancer, pour mûrir, pour grandir, pour se spiritualiser sans coller à l'objectif"

et cela mène immanquablement à la Joie de voir les pas de géants que l'on fait alors! même si cela prend du temps....cela en VAUT LE DETOUR!

Aucun commentaire: